Procédures pratiques en cas de décès

Pour signaler un décès

Téléphonez au +32 2 486 85 10

Lors d’un décès, la dernière chose à laquelle vous pensez est de régler des questions pratiques.

Dans le cas de la perte d'un être cher, les proches souhaitent bien souvent faire le deuil dans le calme et dans l’intimité alors que de nombreuses questions pratiques doivent être réglées.

En cas de décès, les décisions administratives et financières prises peuvent être lourdes sur le plan émotionnel.

Effectuer les premières obligations

Le premier geste après le décès est de contacter un médecin pour faire constater la mort de votre être proche.

Ensuite, vous contactez un centre funéraire pour qu’il vienne prendre en charge le défunt et signalé le décès à la municipalité.

Dès réception de l’acte de décès, tous les comptes bancaires pour lesquels le défunt est partie prenante sont automatiquement bloqués (comptes à vue, comptes d'épargne, cahiers de dépôt, coffre-fort, etc).

 

 

Organiser les formalités administratives 

  • Bancaire

Les fonds ne seront débloqués que lorsque la banque aura été informée de la liste officielle des héritiers légaux.

Ces derniers devront se rendre à la banque avec un certificat d’hérédité ou un acte d’hérédité afin que les avoirs puissent être libérés.

  • Le testament

Dans l'éventualité d’un testament, le notaire établit la succession. Il appelle les survivants et leur fait part des dernières volontés du défunt. Les souhaits relatifs aux obsèques peuvent également être mentionnés dans le testament.

  • Formalités administratives

Enormément de formalités administratives doivent être accomplies par les proches telles que informer l'employeur ou l'école, la caisse d'assurance maladie, la DIV si le défunt était propriétaire d'un véhicule et toutes les compagnies d'assurance auxquelles le défunt était affilié, etc …

Cares-Assistance offre à vos proches une assistance émotionnelle personnalisée.

De cette façon, ils reçoivent la bonne aide au bon moment.